IV. Visite de crèche IV.B. La crèche bilingue « Coccinelle » (Pankow, Prenzlauer Berg)

Berlin, le 5 décembre 2013,

Cette visite a eu lieu ce matin en compagnie de Mme Annette HAUTUMM-GRÜNBERG, chef du bureau du programme éducatif et du suivi de la qualité des crèches.

Je remercie les responsables de la crèche pour m’avoir autorisé à prendre et mettre en ligne ces photographies.

I. Pourquoi cette crèche ? Courte présentation

La crèche « Kitanelle Coccinelle » de Prenzlauer Berg est très récente, car ouverte depuis février 2013 seulement.

La crèche, la surface

C´est une crèche associative d´initiative parentale de petite taille : 23 enfants, environ 139 m². La surface requise est en effet d´environ 4, 5 m² d´espace pédagogique par enfant pour une Kita sans espace extérieur, ce qui est ici le cas.Pour une crèche avec jardin ou espace de jeu extérieur, elle est d´environ 3, 5 m² par enfant. Une surface minimale par enfant est aussi prise en compte pour la salle de bains et le vestiaire.

Elle a la particularité (à une exception près) de n´accueillir que des enfants de couples franco-allemands.

Fig.1 : La crèche "Coccinelle", le 05/12/13

Fig.1 : La crèche « Coccinelle », le 05/12/13

Mme HAUTUMM-GRÜNBERG m´a également proposé cet établissement, car il postule pour obtenir le label « Ecoles maternelles – bilinguale Kitas Elysée 2020″. Cette certification est dépendante de la validation du Land de Berlin d´une part, de l´éducation nationale française d´autre part.

Le terme de Kitanelle a été formé par la contraction des termes « Kita » (crèche) et « maternelle », indiquant bien ici le choix fait par l´établissement d´intégrer les deux conceptions allemande et française de la phase préscolaire.

I. L´accueil, la crèche, le quartier

Nous avons été accueillis comme à la maison par Mme Diane SINIZERGUES, qui est avec d´autres parents à l´initiative de cette crèche et sa représentante.

I.A. La crèche dans son quartier

La crèche parentale Coccinelle se situe Winsstrasse, dans le quartier de Prenzlauer Berg (depuis 2001 rattaché à l´arrondissement de Pankow, voir article II).

Le toponyme

Cette rue porte le nom d´un obscur maire de Berlin du XVème siècle Thoma WIN. Mais le nom évoque surtout depuis trois mois le nom d´un roman du journaliste et critique Knut ELSTERMANN, Meine Winsstraße (1), dans lequel l´auteur évoque notamment les mutations sociologiques de cet ancien quartier de l´est.

L´arrondissement : la population

Sur environ 365 000 habitants de l´arrondissement de Pankow, à peu près 153 000 habitent le quartier de Prenzlauer Berg ; c´est le plus densément peuplé de Berlin avec 14 000 hab. / km2 (2). La population y est particulièrement jeune, avec 48 % d´habitants entre 25 et 45 ans (Berlin : 30 %, Allemagne : 26 %).

I.B. Présentation de la crèche

La crèche parentale bilingue a une capacité de 23 places, toutes pourvues. Elle est ouverte en semaine de 8 à 17 h, et se compose de trois pièces principales en RDC, ainsi que d´une grande salle d´accueil, une salle de bains-toilettes et d´une cuisine-atelier.

Une place se libérera en janvier- février 2014 : l´information est faite par voie d´affichage publique sur la devanture de la crèche, ainsi que sur le site internet (embryonnaire). A noter que l´annonce précise que cette place prochainement vacante serait idéalement attribuée à une fille.

Fig. 2 : affiche à l'information des parents (05/12/13)

Fig. 2 : affiche à l’information des parents (05/12/13)

II. Les enfants, les activités

Après l´accueil et le petit déjeuner de 8 à 9 heures, les 23 enfants sont répartis en deux groupes : 10 petits (1 à 3 ans) et 13 grands (3 à 6 ans). Chaque groupe bénéficie en principe de deux éducatrices, l´une germanophone et l´autre francophone. Le principe pédagogique est le suivant : chaque adulte s´exprime dans sa langue maternelle.

Le rendez- vous était fixé à 9 heures. Nous sommes accueillis par Mme SINIZERGUES.

Avant d´être répartis en deux groupes, les enfants se lavent les mains et les dents.

II.A. Les petits (1 à 3 ans)

A 9 h 30 commence le Morgenkreis, le « cercle » ou « regroupement du matin » (3) : les enfants des deux sections sont alors séparés pendant 20 minutes environ. Je reste avec les petits, pendant qu´Annette HAUTUMM-GRÜNBERG suit le groupe des grands. Cette 1ère séance a lieu en présence de 9 enfants et de 3 éducatrices, qui ont proposé plusieurs activités d´accueil aux enfants. Toutes ces activités ont été faites en français, langue dans laquelle ont aussi répondu les enfants. Parfois, quelques consignes techniques (rester assis, ne pas faire de bruit,…) sont données en allemand par l´éducatrice allemande. Tous les échanges ne se font donc pas exclusivement en français, mais de manière très fluide entre les deux langues. Le Morgenkreis est un moment important de la journée, où tous les enfants sont incités à s´exprimer. Un enfant amené après 9 h 30 doit attendre la fin de cet échange sans pouvoir y participer, pour ne pas en perturber le déroulement.

Fig. 3 : Le Morgenkreis, affiche sur la porte (05/12/13)

Fig. 3 : Le Morgenkreis, affiche sur la porte (05/12/13)

1. Présentation, identifier les enfants présents et absents par le jeu des devinettes.

Les enfants sont assis sur des chaises, devant un tableau où sont collées leurs photos. Estelle, l´éducatrice, pose des devinettes aux enfants pour qu´ils identifient ceux d´entre eux qui sont présents ou pas. Ce groupe de 9 enfants ne comporte que 2 filles. Le plus jeune a 19 mois, le plus âgé 3 ans. Les autres ont dans leur majorité un peu plus de deux ans.

L´éducatrice leur demande par exemple « Y a -t-il un enfant qui a des chaussettes bleues à pois rouges ? ». Les enfants doivent ainsi se reconnaître mutuellement. Si l´enfant est là, il est invité à prendre sa photo que lui tend l´adulte et à aller la coller en dessous de la même, déja fixée sur le tableau. Les enfants développent ainsi une des compétences principales du programme pédagogique du Land (4) « Ce que je suis / Quelle image ai-je de moi? ». On se demande aussi quels enfants sont absents. Tous les enfants présents participent donc à cette séquence.

Fig. 5 : Tableau de présence des enfants (05/12/13)

Fig. 5 : Tableau de présence des enfants (05/12/13)

2. Cette séance est suivie d´un court rappel d´une chanson de saint Nicolas, qui sera fêté le lendemain 6 décembre.

3. Ensuite, l´éducatrice invite les enfants à chanter avec elle tout en mimant des animaux qui dorment et qui s´éveillent. Elle n´insiste pas auprès des enfants qui préfèrent rester sur leur chaise, l´activité est libre.

4. La dernière activité de cette séance permet à un enfant désigné d´aller chercher le cadeau du jour dans le calendrier de l´Avent. Ce sont des pièces en chocolat, que cet enfant distribue aux autres et aux adultes.

Fig. 6 : Lecture après le Morgenkreis (05/12/13)

Fig. 6 : Lecture après le Morgenkreis (05/12/13)

Fig. 7 : Goûter après le Morgenkreis (05/12/13)

Fig. 7 : Goûter après le Morgenkreis (05/12/13)

Fig. 8 : Après la confection du gâteau (05/12/13)

Fig. 8 : Après la confection du gâteau (05/12/13)

Le Morgenkreis terminé, le groupe se sépare et les petits peuvent se livrer à des activités au choix : préparer un gâteau en cuisine avec une des éducatrices (langue de l´activité en allemand ; les enfants prennent plaisir à manipuler les ingrédients, notamment la farine !). Les autres peuvent ensuite aller jouer avec deux adultes – une francophone et une germanophone : constructions en bois, voitures, ou prendre des livres (choix dans les deux langues).

Les groupes de petits et de grands sont donc réunis de 8 à 9 h 30 avant le Morgenkreis, puis l´après-midi.Des sorties communes sont régulièrement organisées dans le parc proche ; les enfants sortent en principe tous les jours, l´après-midi. Chaque semaine, ils peuvent pratiquer le sport ou la danse dans les équipements voisins de la crèche. Des sortie sont aussi organisées dans des théâtres de marionnettes ou des aquariums par exemple. Toutes les sorties sont aussi l´occasion d´initier les enfants aux dangers de la circulation, et de leur apprendre la signification des panneaux.

II.B. La section des grands

Je n´ai pas assisté aux activités des plus grands. Le principe est néanmoins celui des activités pédagogiques de l´école maternelle. L´accent est mis sur l´apprentissage de l´écriture et l´introduction aux mathématiques par diverses activités ludiques.

Au quotidien, des séances d´une heure sont proposées aux enfants selon, par exemple,  la déclinaison suivante : mathématiques le lundi, langues, lecture et dessin le mardi et le mercredi, cuisine et bricolage le jeudi.

Pour tous les enfants, des activités peuvent aussi avoir lieu autour d´un thème spécifique pendant 1 semaine à 1 mois. Ces projets permettent parfois d´associer le voisinage aux activités des enfants.

III. Les repas

Les enfants sont à nouveau séparés en deux groupes : les petits mangent à midi, les grands à 12 h 30. Une attention particulière est portée à la qualité des ingrédients.

Le déjeuner est suivi d´une sieste pour les petits et d´une heure de repos ou d´activités calmes pour les grands.

La journée prend fin entre 16 h et 16 h 45, la crèche fermant à 17 h.

La crèche est fermée les jours fériés, ainsi que pendant les vacances d´hiver (du 24 au 31 décembre) et d´été (3 semaines).

IV. Le personnel, le rôle des parents

Comme évoqué, chaque membre du personnel échange avec les enfants dans sa propre langue maternelle, selon un principe pédagogique d´ »immersion ».

– deux éducatrices diplômées du Land de Berlin, dont une Française

– une éducatrice de jeunes enfants (EJE) diplômée en France

– une professeure des écoles française

– une stagiaire étudiante en sociologie, ici pour 3 mois. La crèche fait aussi appel aux engagés du service volontaire de l´Etat fédéral comme auxiliaires.

Des réunions entre les membres du personnel et les parents responsables de la crèche ont lieu tous les mois, le personnel pédagogique se réunissant toutes les deux semaines.

Les parents sont naturellement très investis dans le fonctionnement de la Kita. Par exemple, une participation mensuelle de 15 € est demandée pour chaque enfant au titre de l´achat des couches, achat qui est effectué par une des familles. Une famille ayant opté pour des couches lavables en tissu, c´est elle qui les amène à la crèche : l´association fonctionne de manière très souple.

V. Quelle continuité avec l´école pour ces enfants bilingues ?

D´après les parents très engagés dans le fonctionnement de la crèche que nous avons rencontrés, il est très difficile pour un enfant de pouvoir poursuivre sa scolarité en français, pour des raisons de places dans les écoles bilingues et de coût. Cela est aussi dû au fait que cette crèche est encore très récente. Les contacts avec les écoles franco- allemandes ou européennes sont encore embryonnaires. Des échanges sont en cours pour favoriser de telles passerelles, notamment avec l´école europénne franco- allemande de l´Arkonaplatz (5) et l´école primaire européenne Judith Kerr (6).

(1) Paru en septembre 2013. Article du Berliner Zeitung ci-dessous, en allemand :

http://www.berliner-zeitung.de/berlin/knut-elstermann—meine-winsstrasse–in-die-eingeweide-des-prenzlauer-bergs,10809148,24738954.html

(2) Toujours moins cependant que les 21 300 hab./km2 de Paris.

(3) Selon la traduction proposée dans le glossaire Ecole maternelle et élémentaire ; Kindergarten und Grundschule, publié par l´OFAJ en 2010.

(4) Sprachlerntagebuch : chaque enfant a un classeur dédié dans lequel les éducateurs et les parents notent des renseignements sur l´évolution des compétences de l´enfant (lien ci-dessous, en allemand).http://www.berlin.de/imperia/md/content/sen-bildung/bildungswege/vorschulische_bildung/meinsprachlerntagebuch.pdf?start&ts=1338380094&file=meinsprachlerntagebuch.pdf

(5) Site de l´école européenne de l´Arkonaplatz (en allemand) : http://www.grundschuleamarkonaplatz.de/fr/

(6) Site de l´école primaire européenne Judith Kerr (en français) : http://www.judith-kerr-schule.de/Willkommen/Bienvenue

Publicités

4 réponses à “IV. Visite de crèche IV.B. La crèche bilingue « Coccinelle » (Pankow, Prenzlauer Berg)

  1. Très intéressant. C’est une thématique en effeot fort complexe que le bilinguisme : comment apprendre au mieux à un enefant deux langues, et surtout, comment éviter qu’ils mélangent les 2 langues dans une seule phrase… D’où l’intérêt que les parents parlent chacun leur langue maternelle devant l’enfant, tout comme avec les éducateurs

  2. Qu’en est-il en France d’ailleurs? Avons-nous des structures équivalentes? En Allemagne, ce sont les Lands qui gèrent tout cela, il doit y avoir pas mal de disparités entre Berlin, Hambourg ou Munich j’imagine?…

  3. Les enfants semblent très épanouis, il n’y a pas trop de difficultés rencontrées par l’équipe pédagogique avec eux, par le simple fait que leurs parents soient franco-allemands?

  4. Pingback: 20 écoles franco-allemandes - Noir Rouge Jaune·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s